28 février 2006

Les gros bras débarquent

La práctica X est bondée, le mois de mars s’annonce féroce. Les stars du tango sont là, Chicho, Eugenia, Moira, Sébastian Arce, Mariana Montes, Carolina del Rivero plus tous ceux que je ne connais pas et qui dansent « de la puta madre ».  Damian et Celine Ruiz font un set de démo. Ils sont très élégants. Lui, à des sacadas arrière incroyablement soft; elle, pratique un art du plié quasi animal. Ils sont aussi à l’aise dans la lenteur que dans la milonga. Sous le regard de tant de stars, il fallait le faire.
Posté par marc tommasi à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2006

Do you speak english ?

Beaucoup de touristes du monde entier au festival de tango. Les plus nombreux sont les américains, mais de toutes manières, même avec des japonais ou des russes, c’est l’anglais qui est parlé le plus fréquemment dans les milongas. Cet afflux massif dénature tout de même. Non pas parce qu’ils dansent mal, mais parce qu’il manque le chromosome argentin. Or, même quand les argentins débutent ou se la jouent trop, ce qui, dans les deux cas casse un peu le bal, il y a cette implication, ce naturel, cette tendresse digne. Ce n’est pas... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 20:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2006

Ouverture du VIII eme festival de tango

Raúl Barboza y Adrián Iaies Le Festival est encore plus grand cette année. Sur une semaine, des concerts tous les soirs, des milongas avec orchestre, des expos, des cours gratuits en pagaille et la grande milonga dans la rue face à l’Obélisque.Impossible de tout voir, mais dans l’ensemble, les concerts sont de qualité exceptionnelle. Il faut dire que la compétition dans le milieu tango est rude. Certains grands professionnels se retrouvent dans les férias du dimanche alors qu’ils étaient avant au Teatro Colon. On sent à la fois le... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 20:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2006

Deuxième festival innabituel de Bs As.

Le complexe Tita Merello (Suipacha 442) est une de mes salles de ciné préférée. La Déco, hors d’âge, est cool, il y a des photos d’époque magnifiques de Tita un peu partout,  l’entrée est à 3 $ et la programmation est autant d’art que d’essais.On ne saurait mieux dire du Festival qui s’y déroule du 17 au 24 février : El festival de cine inusual de Buenos-Aires. La programmation de cinéma bis mélange des films historiques et des films récents de toute l’Amérique du sud. Comme il semble certain qu’aucun de ces films ne franchira... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 20:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2006

Qui paie ses dettes s’enrichit (s’il touche une commission de 10 %)

Alejandro Olmos Gaona a publié « la dette odieuse » et à fait de sa vie une cause : celle de révéler l’inanité de la dette extérieure argentine. Celle envers le FMI, de 9.534,8 million de dólares,a été récemment remboursée avec des hourras patriotiques. Elle représente 9 % de la dette externe totale du pays qui s'élève à 140 milliards de dollars. La dette externe globale était de 7 000 millions de dollars sous la dictature, puis 45 000 millions en 1983. Les sujets économiques argentins sont excessivement tortueux et même les... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 19:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2006

Visite guidée

Chercher un appart à Bs As est une aventure assez éprouvante mais divertissante par moment. Le marché de la location est ultra actif, les propositions sont nombreuses, mais difficile de savoir en lisant l’annonce dans le journal sur quoi on va tomber. La règle numéro un à Bs As est que l’on peut avoir tout et n’importe quoi à n’importe quel prix. Donc, en écumant les petites annonces, j’ai visité des trous infâmes carísimo et d’autres vraiment fenómeno pour pas trop cher. Mais le plus drôle c’est le baratin typiquement portègne qui... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 19:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2006

Le retour du poulpe

Passé quelques temps, j’avais eu des commentaires acides sur el pulpo. J’étais loin de me douter en le rencontrant à la milonga Porteño y Bailarin, que celui-ci foncerait sur moi pour me le reprocher ! Par des amis communs en plus de la magie hasardeuse du net, celui-ci a pris connaissance de mon blog. Alors me voilà à bredouiller des explications oiseuses sur la privauté de mon journal heureusement épaulé par mon pote Hernán. Moments difficiles de part et d’autre. En tous les cas, si je lui ai fait du mal, je le regrette bien car... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 14:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]