24 octobre 2006

Coquetterie

Aussi bizarre que ça puisse paraître, le sentiment de bien danser dépend chez moi, pour une large part du pantalon que je porte ! Vu le soin que les Argentins mettent à choisir le leur, je ne dois pas être le seul. Sauf que chez eux, le négligé est scrupuleusement étudié pour passer inaperçu mais est trahi, justement par ce même effort quasi maniaque d’un naturel de l’élégance. Enfin, lorsque le pantalon accompagne par un mouvement fluide celui de la jambe, l'allure entiere de la silhouette me paraît plus satisfaisante.  C’est... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2006

Ballade pour un fou

Horacio Ferrer & Amelita Baltar, respectivement parolier et chanteuse (ainsi qu’épouse d’ailleurs) de Piazzolla, fête les 37 ans du succès de  Ballade pour un fou  au Luna Park. Pour l’occasion, ils se confient au journal El Clarín. Pour les non hispanophones, voici un petit résumé en forme de mosaïque : - En 1948, un ado de 15 ans, lors d’un concert s’approche d’Astor Piazzolla, et lui dit sans préambule : “  Vous avez un ami que vous ne connaissez pas. Un ami qui a délaissé les filles, les études, qui a... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2006

Danza Maligna

En  ce moment, ce tango fait presque toujours systématiquement partie de la tanda d’Enríque Rodríguez. Il y a des modes comme ça. Outre que la mélodie est imparable, les paroles font dans le mystique délirant.  En voici une traduction libre : Rodriguez_Danza_Maligna Musique : Fernando Randle, paroles : Claudio Frollo Se arrastran los compases compadrones     Se traînent les mesures compadronesdel tango que se encoge, que se estira...       du tango qui se trouble et qui s’étireSu... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 19:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 octobre 2006

¿ Que Onda ?

Mariela Sametband y Gaston Torelli sont mes profs à Buenos Aires. Ils donnent leurs cours  à Tango Brujo (Esmeralda 754). Ces deux pibes dansent avec un style qui respire et donnent un cours extrêmement rigoureux. Ils m’ont ému en bal et je suis allé chez eux. Ils ont un truc très argentin difficile à définir. En fait, au début, je suis allé voir qu’elle était « la onda ». Et puis ça m'a plu et j'y suis resté. "La onda" est un concept fondamental ici. Beaucoup de choses à Buenos Aires, se font en fonction de « la onda... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 21:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 octobre 2006

Jedaïs

                                    Deux exemples de carrières extra-terrestres réussies Festival Guitarras del mundo à nouveau. Mais hier soir, rien ne pouvait laisser présager de ce qui allait se passer. D’abord, les frères Flores, exilés à Paris, de retour sur leurs terres. Le duo accordéon & guitare donne un répertoire de chamamé. Leur musique s’est parisianisée, c’est-à-dire à la fois féminisée et... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 21:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 octobre 2006

Guitarras del Mundo

Le festival Guitarras del Mundo en est à sa dixième édition. Avant la crise, il a été un des festivals de guitare les plus prestigieux du monde avec une participation internationale de très haut niveau. L’Argentine possède une vraie culture de la guitare, à la fois instrument de folklore et de musique savante. Parmi les plus grands, on ne peut pas omettre Juanjo Dominguez, Roberto Aussel, Eduardo Isaac ou Juan Falu. Ce dernier a pris en charge le festival et lui a donné une forte coloration nationale. À l’Argentine, le site web... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2006

D'coté

Le club Villa Malcolm accueille le quatuor de saxophones D’coté, ce soir. Ils s’installent au milieu de la piste et se mettent à souffler sans micro, sans ampli, unplugged. Le son des cuivres est puissant et coloré. Ils repiquent les arrangements des orchestres typiques des années 40 comme ceux de Troilo, Caló ou Pugliese.  Du coup le danseur est en terrain connu. Seule change la texture de la musique. C’est bien, mais il manque à ces orchestres atypiques de capter vraiment l’essence de la danse. Le swing de la musique et... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 03:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 octobre 2006

La catedral

La catedral, la milonga la plus poétique du monde, a rouvert clandestinement depuis quelque temps.  La pénombre y est légèrement veloutée de lumière. Un bric-à-brac d'objets trouvés rampe le long des murs. Le bordel se propage comme une végétation luxuriante et lutte gentiment avec les bonnes vibrations des tauliers. Les trous du parquet ont été plus ou moins arrangés. Il y a une nouvelle partie salon avec des barbus qui dorment. Et l'ange ou le démon du tango, rouge et énorme, dévisage ceux qui entrent.
Posté par marc tommasi à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 octobre 2006

Roberto

Dans un ancien post, une pub de Roberto Herrera m'avait bien fait marrer. Le bougre récidive et va encore plus loin dans le délire psycho-sexuel. Il va finir par devenir vraiment sympathique !  Cela dit, le gars est un excellent danseur, mais ça ne se voit pas bien sur l'image.
Posté par marc tommasi à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2006

Practica X

La practica X est hébergée temporairement par “ la maison du tango ”,  Guarda Vieja 4049.  C'est un lieu étrange dont Pugliese a été le président et qui vous accueille dans son hall d'entrée par des photos de grands de l'époque. Une plaque de marbre vous avertit que sa restauration s'est faite avec l'aide de la Soka-Gakkaï International, fameuse secte d'origine japonnaise aujourd'hui mondialisée ! Muy porteño.Le DJ a réduit son set au minimum : un I-pod & un Ampli. ça ne l'empêche pas de passer de la bonne musique. ... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]