04 décembre 2005

Petit déjeuner

Dans la série « apprenons à connaître nos amis argentins » une enquête du journal Perfil cerne les habitudes alimentaires du petit déjeuner. En conclusion : les classes aisées déjeunent à l’occidentale : café, brioches, galettes, céréales et les classes pauvres déjeunent « criollo » : maté et pain. Le té joue le rôle d’intermédiaire entre le café et le maté pour les classes moyennes. Source : « Latin Panel »
Posté par marc tommasi à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2005

Puerto Abierto 2005

Le gouvernement de Buenos-Aires fait des efforts admirables pour proposer des événements de qualité et pour la plupart gratuits ou à des prix dérisoires. Un petit tour sur le site  www.buenosaires.gov.ar s’impose.En l’occurrence, Puerto Madero, était le siège, du 24 novembre au 4 décembre, d’une immense foire de l’art contemporain ayant pour thème le port. La grande particularité de cette foire est son côté populaire.Ce qui n’empêche pas la qualité mais élargissant le public du cercle restreint des curateurs, des artistes... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2005

Tango business

Le tango business est souvent déprimant mais parfois il propose des vrais moments de rigolade. A ce titre la lecture de « el tangauta » revue d’information et de réclame est incontournable (www.eltangauta.com). Pour l’instant mes deux préférées sont la pub pour l’académie de Roberto Herrera et les parfums tango avec des noms de tango (« Malena », « Tinta roja », « Los mareados ») www.robertopasmanter.com.ar La compétition pour se distinguer au sein d’un marché de plus en plus dense conduit à des... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2005

UltraTango à La Vikinga

« la Vikinga » est une milonga que l’on pourrait appeler un endroit à touriste. Ce sentiment arrive lorsque les cinq femmes que vous invitez de suite vous parlent directement en anglais entre chaque morceau. Cela dit les étrangères refusent rarement une invitation, ce qui n’est pas le cas des argentines. Et puis parfois, elles dansent aussi bien. Le groupe « en vivo » apparaît comme un (bri)colage d’un groupe de rock argentin (guitare électrique, synthé cheap, batterie, attitude rock totalement désuète), d’un bandonéon et... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2005

Pauvreté

Lorsqu’on vit à Buenos Aires, on sent la pauvreté, incarnée quotidiennement par les cartoneros qui fouillent toutes les nuits les poubelles de la ville pour en extraire le papier, mais difficile de la quantifier. parce qu’il y a une culture du paraître très forte, parce qu’ils préfèrent vivre au présent et flamber que de penser à l’avenir et surtout parce que l'on ne voit que la capitale où les effets de la misère sont réduit par la pression gouvernementale. Voici une étude de la banque mondiale avec des données plus précises. ... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 17:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 novembre 2005

Garage Olimpo

Visite très émouvante du garage Olimpo, le ventre des « faucons verts », ouvert au public. Sujet très triste mais enfin, qui fait partie de la réalité si difficile à comprendre de ce pays. Je traduis in extenso l’article du réalisateur Marco Bechis, réalisateur du film « Garage Olimpo ». http://www.cinenacional.com/peliculas/index.php?pelicula=2336 « Ne pas être un objet d’observation. Ne pas être en face des autres. Quelque chose qui a été et qui n’est plus. Cesser d’exister. Ne plus être » ... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 16:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2005

El sur de una pasión

Le cinéma Argentin est en pleine bourre. En France pays « ami », sont sortis des perles comme « Nueve Reinas », « Le fils d’Elias », « Historias minimas » ou « Whiskey ». A Buenos Aires, des films se tournent en permanence. Les coûts de production sont faibles, les techniciens connaissent leur métier, la ville offre un look americano européen passe partout : un grand nombre de pub de stature mondiale se tournent ici. Donc compétence technique, mais aussi inventivité et astuce, alliées à l’état d’adolescence du cinéma argentin.... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2005

Emilio Balcarce

Comme tous les jeudi à 20 h30, le centre culturel San Martin offre un concert de tango gratuit et la musique est de grande qualité. Entre parenthèses, cet espace situé Sarmiento 1551, propose chaque semaine des événements dans les domaines de la danse, la musique expérimentale, le cinéma, le tango et le cirque, le tout pour un prix modique. De plus les conditions techniques de diffusion sont irréprochables. Ce qui est loin d’être banal à Buenos Aires. Ce soir au programme, l’orchestre école national de tango sous la direction d’Emilio... [Lire la suite]
Posté par marc tommasi à 15:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2005

Le pourquoi de ce journal

Devant le nombre de mèl reçus par jour auquel je dois répondre, plus ceux des amis auquel il faut que j'écrive (sans compter que je suis toujours en retard !), la décision de rédiger un blog afin de tenir tout le monde au courant, s'est imposée.Pour entretenir le lien aussi car le blog permet au visiteur de poster ses messages et donc de réagir.J'espère que les amis et butineurs y trouveront leur bonheur. Et puis on est en 2005, y compris en Argentine.
Posté par marc tommasi à 17:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]